Désamour (2017)

LA COUREUSE
j’ai posé ma main sur ton cou sans une réaction de ta part
je me demande bien où tu es
tu passais ta langue sur tes lèvres tu sais l’effet que ça me fait
comme quand tu me prenais dans tes bras
là même blottie tout contre moi tu n’as jamais semblé si loin

et quand tu cours les rues sans savoir où tu vas
moi je n’existe plus tu ne me vois même pas
et tout ce temps perdu à m’approcher de toi
ça me flingue ça me tue
tu vois bien je ne dors plus
je ne me sens pas bien
j’ai plus le goût à rien

chaque jour quand le soleil se couche j’attends tout près de la fenêtre
le plus souvent tu ne viens pas
si j’entends le bruit de tes pas je ferme les yeux le souffle court
en secret j’espère ton sourire
mais quand tu te tournes face à moi j‘étais aveugle maintenant je vois

et quand tu cours les rues sans savoir où tu vas
moi je n’existe plus tu ne me vois même pas
et tout ce temps perdu à m’approcher de toi
ça me flingue ça me tue
tu vois bien je ne dors plus
et quand tu cours les rues sans savoir où tu vas
moi je n’existe plus tu ne me vois même pas
et tout ce temps perdu à m’approcher de toi
ça me flingue ça me tue
tu vois bien je ne dors plus
je ne me sens pas bien
j’ai plus le goût à rien

 

On n'a pas le choix…