news#17 à J-32 de la sortie

Je referme aujourd’hui la série de textes autour de la présentation des personnes ayant participé à l’enregistrement de mon disque avec David & Marie (photo de David par François Paul).
J’ai rencontré David pour la première fois au milieu des années 90, à l’époque où il jouait de la batterie dans In Limbo. J’ai ensuite eu de ses nouvelles quand il a monté son projet David Fakenahm dans les années 2000, il m’avait envoyé son premier disque par l’intermédiaire de Pumuckl, je crois bien. J’avais trouvé ça très bien, j’y sentais une maitrise des arrangements et un riche background d’influences musicales, savamment distillés. Ca s’est confirmé par la suite avec les autres disques (y compris son projet Warehouse que je vous recommande chaudement). On a appris à se connaitre un peu mieux quand je suis revenu à Orléans, on a enregistré une reprise de Sugar tous les deux et il m’a proposé de participer à l’un de ses disques en 2011, alors qu’il cherchait quelqu’un pour assurer les parties de claviers. Ce projet m’a beaucoup plu, me mettre au service des chansons d’un autre a été un très bon moment pour moi, rafraichissant et très instructif.
J’ai toujours aimé la voix de David, le grain si spécial, très mélodique, un peu cassé mais toujours juste, bizarrement très proche du timbre de Gruff Rhys des Super Furry Animals. Sur son dernier disque (et sur les précédents aussi je crois), sa soeur Marie est venue poser quelques choeurs et le mélange de leurs deux voix fonctionne parfaitement.
Pour l’enregistrement de mon nouvel album, je leur ai proposé de venir faire les choeurs sur plusieurs chansons (dont certains titres inédits qui sortiront plus tard dans l’année). Sans aller jusqu’au rendu “choral” qu’on croise un peu trop souvent sur pas mal de disques français ces derniers temps, leur soutien vocal est très élégant et naturel et je suis ravi de cette collaboration, qui en appellera d’autres, c’est certain.