news#45 à J-4 de la sortie

Aujourd’hui un extrait texte du nouvel album, la chanson s’appelle “tu étais mon pote”.

Je pense à nos premiers concerts à Paris
Aux retours silencieux dans ta 4L l’air ahuris
Aux fêtes délirantes chez tes parents
C’est d’ailleurs chez eux que j’ai baisé la première fois
Toi tu faisais semblant de faire du skate au milieu du salon
Les deux pieds sur une guitare dont je me sers encore parfois
On dansait sur le son de Manchester
C’était notre été et personne ne pouvait nous enlever ça
Je me sentais si fort à côté de toi
Apparemment pas toi.

Tu n’as jamais très bien retenu la leçon
Voulu entendre l’amour que te portaient tes proches
Tes parents, tes amis
Il te fallait celui de cette fille je ne sais même plus son nom
Tu partais la voir avec ton combi Volkswagen et nous on savait pas
On ignorait qu’on ne te reverrait pas
On avait même prévu de s’appeler la semaine prochaine.

Les vacances à Oleron on voyait peu la plage la mer
On écoutait des disques et on buvait des verres

J’aurais tellement aimé que tout se finisse bien
Comme dans les films comme dans les scènes de fin
Comme le dernier morceau d’un bon disque
Qu’on écoutait sans un mot dans le noir tard chez toi le soir

Apres ca la poignée de main la dernière
Quand on ne sait pas encore que c’est la dernière
Personne ne se doutait que ca allait mal finir
Personne ne l’a vu venir
Maintenant il n’y a plus rien à dire

Tu étais mon pote
Et je voulais te le dire
Tu étais mon pote

Tu étais mon pote
Et je voulais te le dire
Tu étais mon pote

Je voulais te dire que tu étais mon pote et que je ne t’oublie pas
Et qu’il n’y a pas une seule semaine sans que je pense à toi

Car il ne reste que les vieux souvenirs
On ne peut plus en faire de nouveaux toi et moi mais
Comme le dit si bien Steven Patrick Morrissey
Il y a une lumière qui ne s’éteint jamais